J’ai testé le Reiki, méthode de soin énergétique venue du Japon

Passionnée par le bien-être, le développement personnel et les disciplines énergétiques, j’ai eu l’occasion de tester le Reiki. Petit topo sur une pratique découverte via un ami, que j’ai trouvée assez bluffante !

C’est quoi le reiki ?

Venu du Japon, le Reiki est une méthode de soin énergétique par imposition des mains. C’est l’union de la méditation et de la relaxation par un toucher relaxant sur des points du corps. En utilisant ses mains, le praticien transfère des flux énergétiques : l’énergie circule librement à l’intérieur de la personne et va spontanément nourrir et équilibrer les zones qui en ont besoin. Le Reiki fonctionne à travers les sept chakras, que le praticien stimule chacun leur tour. Ensemble, ils fonctionnent comme une roue : si un chakra dysfonctionne, c’est la roue entière qui se bloque. Le praticien Reiki travaille donc chaque chakra pour que la roue tourne correctement et que l’énergie circule.

D’avantage reconnu comme une méthode spirituelle qu’une médecine traditionnelle (du moins dans nos sociétés occidentales), le Reiki favorise la remise en route des potentiels naturels de la personne et permet de lever des blocages énergétiques pour accéder à un bien-être naturel et durable. Il permet de libérer nos énergies internes bloquées, qui créent des tensions au niveau du corps et de l’esprit. Il est particulièrement indiqué pour les personnes souffrant d’anxiété, d’insomnie, de dépression, de phobies ou encore de manque de confiance en soi. Il peut aussi soulager certaines affections physiques (psychosomatiques ?) comme les douleurs articulaires et musculaires ou les tensions.

Cliquez pour agrandir


Cliquez pour agrandir

Par hasard et par chance, je compte parmi mes amis une personne qui a été formée par une Maître Reiki, qui pratique un reiki traditionnel et « pur » (au sens où il n’a pas été déformé.) Lorsque cet ami m’a proposé une séance, j’étais trop curieuse pour ne pas accepter et déjà sensible à la question des énergies !

Comment se déroule une séance ?

Cela va sans dire : la séance requiert un lieu calme où l’on puisse s’installer confortablement, avec une lumière tamisée et éventuellement une musique apaisante. Cela a débuté par un entretien au cours duquel mon ami A. m’a expliqué en quoi consistait le reiki et le déroulement de la séance, qui durerait en tout 1h à 1h30. Cette première étape avait aussi pour but de comprendre mon intention. A. m’a livré quelques préconisations, par exemple enlever la ceinture ou tout objet qui pourrait entraver la circulation de l’énergie. 

Ensuite, il m’a expliqué que j’allais sentir des choses : picotement, sensation de chaleur, etc. et que je pouvais également voir des choses ou des couleurs – dont nous parlerons lors d’un débrief après la séance. Il m’a aussi dit que le corps réagissait, se libérait et que certaines personnes se mettaient à pleurer ou avaient des fous-rires. Sur le coup cela m’a semblé improbable et m’a donné envie de rire (désolée, A. ! 😀 ) Ensuite, je me suis allongée confortablement : d’abord sur le dos, puis sur le ventre. Plus que l’apposition ou l’imposition des mains, ce qui compte c’est leur position vis-à-vis du circuit énergétique. Certains praticiens ne posent pas les mains. Ce circuit débute au niveau de la tête pour descendre le long du corps et s’appuie sur l’emplacement des chakras. Je suis très facilement parvenue à me relaxer, sans doute car j’ai l’habitude de m’y entraîner pour pratiquer l’auto-hypnose. Au début, j’ai senti vaguement une sensation de chaleur et distingué confusément un couleur – sans plus.

À partir de ma gorge, une sensation a commencé à m’envahir mais je la contenais. Lorsque les mains sont descendues, j’ai eu plus de mal à contenir cette sensation, une vague tristesse. Soudain, au moment où les mains ont atteint mon bas ventre, j’ai fondu en larmes sans pouvoir m’arrêter. La sensation était très étrange car je savais que je pleurais mais ne savais pas pourquoi et ne pouvais pas arrêter. C’était une tristesse indicible, concentrée, déchirante, que mon ami a perçue de la même intensité. Il me dira au moment du débrief qu’il a pensé à quelqu’un à ce moment-là : en plein dans le mille puisqu’il s’agit de l’un de mes proches, qui nous a quittés.

Moi qui croyais impossible de m’effondrer en larmes ou de mourir de rire dans cet état de relaxation, j’ai été servie. Lorsque je me suis tournée sur le ventre et que mon ami est intervenu au niveau de mon dos, j’ai senti poindre une envie irrésistible de rire. Le fou-rire qui s’en est suivi était incroyable : c’est comme s’il jaillissait du fin fond de mon ventre, spontané, sincère, pur, sans jugement.

 

Ma première expérience du Reiki

Je ne décrirai pas ici l’interprétation de ce que j’ai ressenti car cela m’appartient. Toutefois, il me semble intéressant de partager quelques conclusions par rapport à cette expérience :

D’une part, j’ai vraiment ressenti des choses. J’ai même vu des choses : des couleurs mais aussi des scènes, des éléments que j’ai déjà vus en hypnose et dont j’ignore encore ce qu’ils représentent pour moi. C’était une « crainte » lorsque j’ai commencé l’hypnose avec un thérapeute : « et si je ne vois rien ? », « et si je ne sens rien ? »« et si ça ne marche pas »? Sauf que ça ne marche pas comme ça !  Il faut bien comprendre que ces pratiques agissent dans la durée et continuent de travailler dans l’inconscient. Si je me suis sentie apaisée après ma séance de reiki, j’en ai senti les bénéfices pendant plusieurs jours.

D’autre part, pendant le débrief, nous étions en phase sur ce que nous avions réciproquement ressenti tout au long du circuit. Ce qui me laisse penser que quelque chose s’est vraiment passé d’un point de vue énergétique. Je ne m’explique pas que mon ami, à qui je n’avais jamais parlé de certains sujets « intimes », m’ait questionné sur ceux-ci. Plusieurs éléments de notre débrief m’ont semblé pertinents par rapport à ce que je sais de moi, et se recoupaient même avec certains discours entendus chez un ostéopathe…

Le Reiki n’a pas vocation à interpréter : « j’ai vu ça, ça veut dire quoi ? ». Il aide à détecter et lever certains blocages. L’échange après la séance m’a permis de cerner certains points de blocages mais aussi de me sentir comme soulagée d’un poids (celui d’avoir pleuré toutes les larmes de mon corps ?) De me sentir apaisée. 

Faut-il « y croire » pour « ça marche » ?

Difficile à dire car je pense être particulièrement réceptive à ce type de pratiques. Je m’intéresse de près depuis quelques années à la respiration, la méditation, l’hypnose, la sophrologie, etc. et je « crois » en l’énergie et en la force du psychisme, à la somatisation, à l’importance de la responsabilité émotionnelle… Je me souviens d’un reportage sur les médecines chinoises : il débutait sur la scène d’une dame qui pratiquait le Qi-Gong dans un parc. J’avais été étonnée par sa souplesse, sa sveltesse ou encore ses réflexes. Dans la suite du reportage, on apprenait que cette dame à la peau éclatante (et presque sans rides !), au corps sain et entretenu, avait SOIXANTE-DIX ANS ! Ça m’a semblé incroyable, mais c’était le reflet de toute une culture qui entretient un rapport différent à l’alimentation, au corps, à la spiritualité… Je crois que notre culture occidentale n’est tout simplement pas éduquée à « croire » en le magnétisme ou d’autres « conneries » du même acabit. Pourtant, c’est ancré dans d’autres cultures depuis des centaines d’années ! 🙂

Je ne peux que recommander aux personnes qui souffrent de stress ou d’anxiété de tester le Reiki. Une discipline intéressante d’autant plus qu’on peut la pratiquer sur soi ! Pour se former, des initiations sérieuses existent à des tarifs abordables pour acquérir le niveau 1. Qu’il s’agisse d’une séance ou d’une formation, veuillez tout de même à voir une personne que l’on vous ait personnellement recommandée 😉

Je suis vraiment curieuse de recueillir vos impressions, si vous avez essayé le reiki ou une autre méthode ! Autrement, tout autre commentaire est le bienvenu 😉

 

___
Plus d’infos : Fédération Française du Reiki Traditionnel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *